Le Compte Plan d’Épargne en Actions (PEA) est recommandé pour les résidents français qui souhaitent placer moins de 150 000 euros et acceptent de ne pas retirer leur argent avant au moins 5 ans.

Avantages : une imposition réduite après 5 années.

Inconvénients :

  • Des pertes fiscales importantes si vous retirez tout ou une partie de votre argent avant 5 ans.
  • Vous ne pouvez investir que dans des actions françaises, qui sont généralement moins performantes que les actions américaines.
  • La limite de dépôt est fixée à 150 000 euros. Au-delà de cette somme, il est conseillé de créer un compte-titres.
  • Tout retrait partiel ou total avant huit ans entraîne la clôture du plan d’épargne en actions.

Imposition :

  • Avant 2 ans : Les plus-values et revenus sont taxés à 22,5 %, auxquels s’ajoutent les prélèvements sociaux (17,2 %). Cela représente un total de 39,7 % sur vos bénéfices.
  • Entre 2 et 5 ans : Les plus-values et revenus sont taxés à 19 %, auxquels s’ajoutent les prélèvements sociaux (17,2 %). Cela représente un total de 36,2 % sur vos bénéfices.
  • Entre 5 et 8 ans : Pas d’imposition sur les plus-values et les dividendes, seuls les prélèvements sociaux (17,2 %) sont appliqués, soit un total de 17,2 %.
  • Après 8 ans : Le même système s’applique qu’entre 5 et 8 ans, mais il n’est plus possible de déposer de l’argent sur le PEA.

Exemple : Vous placez 10 000 euros et achetez 10 actions à 1 000 euros chacune. Le prix de l’action atteint 1 300 euros et vous rapporte 150 euros par action en dividendes. Si vous vendez tout après 5 ans, vous aurez donc perçu 1 500 euros de dividendes et réalisé une plus-value de 3 000 euros, soit un bénéfice total de 4 500 euros. Après imposition, il vous restera 3 726 euros.

 

Particularité du PEA : Les prélèvements sociaux ne sont appliqués que lorsque les dividendes sont versés sur votre compte courant, c’est-à-dire lorsque vous les retirez de votre PEA.

 

 

Le compte-titres est recommandé pour les non-résidents français et/ou ceux qui ont déjà placé plus de 150 000 euros dans un PEA.

Avantages :

  • L’argent est disponible à tout moment.
  • Possibilité d’investir dans des actions américaines offrant un rendement plus élevé.

Inconvénients : Aucun avantage fiscal en fonction de la durée de détention de votre portefeuille.

Imposition : Un taux de 30 % est appliqué sur vos bénéfices (appelé flat tax).

Exemple : Vous placez 10 000 euros et achetez 10 actions à 1 000 euros chacune. Le prix de l’action atteint 1 300 euros et vous rapporte 150 euros par action en dividendes. Si vous vendez tout, vous aurez donc perçu 1 500 euros de dividendes et réalisé une plus-value de 3 000 euros, soit un bénéfice total de 4 500 euros. Après imposition, il vous restera 3 150 euros, car 30 % de vos bénéfices seront prélevés.

Particularité du compte-titres : Les prélèvements sociaux sont appliqués lorsque les dividendes sont versés sur votre compte-titres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *